Actualités

Visuel : L'effet boomerang du Big data
L'effet boomerang du Big data
On nous l'avait annoncé, on nous l'avait vendu et il est bien là, en place, le big data en recrutement ! Pour autant, a-t-il tenu sa promesse de permettre à tout recruteur en herbe de « faire son marché » sur une profilthèque globale et ainsi trouver en quelques clics et/ou requète google le mouton à cinq pattes ? Réponse ni forcément évidente et ni forcément dans le sens des attentes initiales : Avoir son parcours professionnel en ligne, que ce soit sur une CVthèque ou sur un réseau social, a trés rapidement provoqué un engouement des recruteurs sur les mêmes profils car, bien évidemment, tout le monde recherche le même mouton à cinq pattes au même endroit et au même moment. C’est que qui met du piment dans la recherche, non ? En effectuant désormais sur le big data une requête, sur une liste de compétences spécifiques, sur un panel d'entreprises formatrices de talents (voir de concurrents!), et avec une touche de géolocalisation, nous utilisons les mêmes outils et les mêmes méthodes...Pour les mêmes résultats. CQFD Désormais, tout développeur informatique ou tout commercial d'un secteur pénurique se voit contacté de façon constante pour des propositions de postes, qu'il le veuille ou non par ailleurs ! Il suffit d'avoir un peu d'écoute des candidats pour comprendre que certains sont désormais en situation de choix aussi difficile qu'un enfant de 8 ans laché avec une étrenne de Noël dans un magasin de jouet. Nous voici donc sur l'effet boomerang du big data; mais pas tel que l’on attendait: D'une promesse de « plus de profils à disposition », nous sommes passés en recrutement à l'ère de la différentiation nécessaire pour l'employeur, par la valorisation de sa marque, l'attractivité d'un poste et de l'écoute du projet du candidat. Une vraie petite révolution dont il faudra tenir compte pour recruter et surtout garder les talents de demain, pour qui les limites entre veille active, veille passive et sollicitation professionnelle seront de plus en plus floues ! A bon entendeur...